CUP OF FUN : LIVRAISON OFFERTE

Tout ce qu’il faut savoir pour produire son propre thé

Le thé est une des boissons les plus consommées au monde. Ses nombreuses vertus sont à l’origine d’un tel succès. Adepte de thé ? Vous aurez droit à un large choix sur le marché. Mais il est aussi possible de produire son propre thé. C’est même une solution très économique. Voici les méthodes à appliquer si cela vous tente.

Produire et cultiver son thé

D’où vient le thé ?

En fait, cette boisson qui fait de nombreux adeptes provient d’un petit arbre appartenant à la famille des Theacées nommé Tea sinensis ou Camelia sinensis. Sa hauteur peut atteindre 10 m quand il est planté dans les champs. Le théier est doté de petites feuilles dentelées et produit des fleurs blanches munies d’un cœur jaune.

Comment entretenir son théier ?

Il existe différentes variétés de théier. Certaines d’entre elles ne supportent pas le froid et la  neige tandis que d’autres peuvent survivre à une température de -15°C. Si vous vivez en région chaude, vous n’aurez aucun mal à faire pousser votre arbre à thé dans le jardin. Mais dans le cas contraire, il vaut mieux cultiver votre thé en pot. Ainsi, vous pouvez le faire entrer dans la maison quand la température commence à baisser.

Sachez également que l’arbre à thé a besoin d’un sol acide et aéré. Pour s’épanouir, il lui faut aussi de la lumière. Toutefois, il est interdit de l’exposer au soleil quand le soleil est au zénith. Notons également qu’on doit mettre le théier à l’abri du vent. Enfin, sachez qu’on doit arroser l’arbre régulièrement. Mais il faut utiliser de l’eau non calcaire. Lorsqu’il fait trop chaud, un peu de paillage au pied ou de brumisation est aussi requis, histoire de conserver l’humidité du sol.

Comment produire le thé ?

En général, vous pouvez faire la récolte une ou deux fois par an. Elle a lieu en juin et en août. En fait, on cueille les feuilles. La prochaine étape, c’est la production de votre thé fait maison. La méthode à adopter varie en fonction de la variété de thé. Si vous voulez avoir du thé vert, il suffit d’étaler les feuilles dans un endroit sec et chaud durant 24h. Ensuite, il faut les mettre dans un four préchauffé à 90° pendant 5 minutes.

En ce qui concerne le thé noir, il doit subir une fermentation. Elle consiste à mettre les feuilles cassées dans un endroit sombre et humide. Lorsqu’elles affichent un ton bronzé, la fermentation s’arrête. Mais avant cette étape, on doit d’abord rouler les feuilles à la main durant 30 minutes. Après la fermentation, on doit sécher les feuilles dans le four.  


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés